Etymologie

bombardier. n.m. [1431] a désigné le servant d’une bombarde puis, au moins jusqu’en1918, celui d’un mortier. Comme tous les mots de la série, il se rattache à bombe après l’apparition de ce mot en français (1640). Il a trouvé une nouvelle vitalité dans le domaine de l’aviation où il désigne à la fois l’avion chargé de larguer des bombes (1933) alors opposé à chasseur (et combiné à ce mot dans chasseur-bombardier), et l’aviateur qui les lance (1937). In Le Robert, Dictionnaire historique de la langue française, éd. 1993.

Boeing B-17G Flying Fortress

 

Bombardier. Société multinationale canadienne, éponyme, créée en 1948 par Jean-Armand Bombardier et spécialisée dans la construction des autos et motoneiges. Diversifie son activité en 1974 dans la construction de matériel ferroviaire roulant puis, en 1986, avec l’acquisition de la firme Canadair, dans la construction aéronautique. Devient majoritaire chez BN Manage en 1988, puis propriétaire exclusif.

 

Manage. Commune de Belgique, Prov. de Hainaut arr. adm. : Charleroi arr. jur. : Charleroi, 21.869 habitants. * De l’anglais to manage (diriger) par référence à l’endroit où se situaient au 19ème siècle les bureaux de la direction anglaise responsable du chantier du premier chemin de fer local. Site de l’usine BN Bombarbier de construction ferroviaire.

manager. v.tr. [1896 ; dès 1880, ménagé] est emprunté à l’anglais to manage (1561), et employé à l’origine en équitation au sens d’ "entraîner, dresser". Manager a commencé par s’appliquer au domaine du sport (hippisme, vélo) avant de s’appliquer aussi à l’économie (1969). Il est souvent francisé phonétiquement. In Le Robert, Dictionnaire historique de la langue française, éd. 1993.

 

Application récente: "Le management de Bombardier, multinationale canadienne de construction aéronautique et ferroviaire, a annoncé le 28 mars 2000 la fermeture de son site de Manage (Belgique) occupant 397 personnes fabriquant des pièces pour trains, trams, et métros. Quelques mois plus tôt BN Bombardier avait obtenu une commande de 8,5 milliards de francs belges de la Société Nationale des Chemins de fer de Belgique. La nouvelle a fait l’effet d’une bombe".

Enola Gay et Little Boy

 

 

 

 
.