Lautresite, le jour, les billets du mois de juin 2012
   


 
 

:

En ce jour du mardi 12 juin 2012, Tout ce que nous éviterons, apparemment, c’est la stagnation. Ça, c’est les économistes qui le disent. La dépression pourtant, nous baignons dedans. Et ça, ce sont les sociologues qui l’analysent.
Les chiffres sont tombés drus dès hier soir et la matinée ne nous a pas rassurés : c’était comme à Gravelote. Vous savez bien, maintenant : ces 8% d’entre nous qui ont déjà tenté de se suicider, ces 45% qui craignent de tomber dans la précarité, ces 57% qui disent avoir besoin d’un accompagnement psychologique,… enfin bref ce tableau qui décrit un paysage de déroute individuelle et commune : ce que tout à l’heure, à Matin première, Pascal Labille appelait une " bulle de spéculation sociale plus dangereuse que la spéculation financière ".
Il y a quelques semaines seulement, un autre sondage, celui de l’OCDE, calculé selon l’indice du " Vivre mieux ", classait pourtant la Belgique parmi les pays les plus performants en matière de bien-être. 74% des personnes interrogées indiquaient vivre au cours d'une journée traditionnelle plus d'expériences positives (fierté, accomplissement, appréciation, etc…) que négatives (douleur, inquiétude, tristesse, ennui, etc…).
Se pourrait-il que le sondage d’hier ait été réalisé selon l’indice du " Vivre plus mal " ?, mais c’est peu dire en effet que la contradiction aveugle. Les résultats de l’OCDE étonnaient un peu, à vrai dire. On regardait autour de nous. On se demandait. On ne voyait pas exactement la joie d’être. (...)