Lautresite, le jour, les billets du mois de juin 2012
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 18h15 sur la rtbf

Ecouter la chronique du jour .


C’est toute la question, en effet, de l’intégration, de savoir qui est à l’intérieur de quoi.
Un terme qui, ainsi que le disait hier le professeur Marco Martiniello, ne veut plus rien dire, bien que jeudi dernier encore nous rappelions ici même que l’étymologie — qui veut qu’intégrer, c’est rendre quelqu’un entier — pouvait aider à dépoussiérer un peu cette notion fourre-tout que nous réservons aux étrangers tandis qu’elle s’applique pourtant à tout le monde et à chacun.
Contribuer à rendre entier, c’est en soi, semble-t-il, l’alpha et l’omega d’un projet politique. Pourtant, plutôt que de prendre précisément cette idée dans sa totalité — en entier —, nous préférons la découper en petits morceaux.
Regardez : nous aurons donc bientôt pour les étrangers, un parcours d’intégration, tandis que nous avons déjà pour les sans-emploi, un parcours d’insertion. Et demain, pour les exclus, nous créerons un parcours d’inclusion ? A condition bien entendu que l’on stoppe d’abord le parcours d’exclusion de ceux qui sont encore inclus…
Ah, décidément, tout cela ne dit qu’une chose : avec tous ces parcours, il reste du chemin à faire. Allez belle soirée et puis aussi bonne chance.