Lautresite, le jour, les billets du mois de mai 2012
   


 
 

:

En ce jour du jeudi 10 mai 2012, Je ne sais pas vous, mais moi la direction me communique qu’il est question de réduire mes appointements de 25% afin de m’amener à être plus productif.En effet, il semble que, selon les derniers calculs, mon temps de parole moyen ne serait que deux minutes quarante-six alors que, par contrat, il devrait être de trois minutes tout rond.Le manque à parler de la maison est donc important.
En outre, des analyses sémantiques ont montré, dans ces chroniques, une répétition inquiétante des même mots ou des mêmes groupes de mots — comme crise, travail, projet, politique, j’en passe — de sorte que mes directeurs se demandent si j’utilise à bon escient le dictionnaire qu’ils m’ont confié et si j’en ai bien tourné toutes les pages.
On me propose donc de produire un effort réel de recherche et de prospection et de faire montre, pour tous et pour chacun, de ma bonne volonté. Et, à tout le moins d’entreprendre dans la foulée une petite formation où je m’entraînerais à fournir pour chaque mot un maximum de synonymes ou d’équivalents et d’antonymes ou de contraires. A travailler un peu mes adjectifs et à différencier ce qui fait la qualité d’un épithète de celle d’un attribut… Et enfin à bosser un peu mes paronymes de façon à ne plus confondre la mauvaise conjoncture que nous traversons et les excellentes conjectures que je formule. (...)