Lautresite, le jour, les billets du mois de mars 2012
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 18h15 sur la rtbf

Ecouter la chronique du jour .


Et dont une des chansons — Attenti al lupo, Attention au loup —a longtemps servi d’ombre portée à l’ascension de Silvio Berlusconi si même elle avait été écrite avant même l’entrée en politique du Cavaliere et si, à vrai dire, le gris du loup s’y lisait comme en contrepoint, dans cette sorte de façon périphérique et allusive que Lucio Dalla avait d’écrire, avec cette pâte humaine qui semblait parfois trop lourde pour ses mains. "Je chante l’homme qui est seul comme une flèche plantée dans le sol ", écrivait-il.
C’est le sort des chansons que de temps à autre elles épousent leur époque même sans leur consentement. Et parce qu’aujourd’hui, une ville tombe aussi et meurt, et qu’elle porte ce nom curieux de Homs, on passera le temps qui reste de cette chronique à écouter un peu "Henna ", qui commence comme ça : "Tout ce sang, çà suffit maintenant. On n’est même plus capable de se tenir debout…un peu de pitié. Toi, en revanche tu fumes tranquillement ". Allez belle soirée et puis aussi bonne chance.