Lautresite, le jour, les billets du mois de janvier 2012
   


 
 

:

En ce jour du jeudi 26 janvier 2012, Je ne l’ai pas trouvée bien belle, la voix qu’on a entendue et qui venait de Jurbise, ce matin à la radio. Rappelez-vous : on parlait du nouveau code wallon du logement et du manque d’habitations sociales dans cette commune d’environ 10.000 âmes logée entre Mons et Ath.
Ecoutez donc : " Quand on aura la possibilité de le faire, je pense que l'objectif à terme de la Commune, ça sera de reconstruire des maisons pour les personnes âgées pour permettre d'accueillir notre propre population qui veut changer d'habitat parce qu'elle ne correspond plus à leur nécessité. Là, il y a de la demande ? Mais bien sûr, énormément ! C'est certainement une centaine de demandes, donc je crois qu'on a du pain sur la planche et je pense qu'avant de songer au logement dit social, il faut d'abord songer à s'occuper des gens qui habitent chez nous ".
Oh, ce n’était même pas tellement cette résistance à la création de logements sociaux —c’était juste pénible et on connaît depuis belle lurette la position des autorités communales jurbisiennes sur cette question… Non c’était, comment dire ?, cette sorte de construction identitaire communale qui naissait de ce curieux argumentaire du président du CPAS local.
On ne comprenait pas bien, en vérité, ce que cela voulait dire exactement "qu'avant de songer au logement dit social, il faut d'abord songer à s'occuper des gens qui habitent chez nous ". (...)