Lautresite, le jour, les billets du mois de janvier 2012
   


 
 

:

En ce jour du mercredi 18 janvier 2012, Focalisés que nous sommes sur la périphérie des Balkans, la Grèce au sud et la Hongrie à l’ouest, nous avions totalement oublié la Roumanie, pays européen, capitale Bucarest, et lui parfaitement carpathique.
Et c’est fort dommage, car voilà peut-être l’exemple syncrétique de toutes les crises mêlées ou presque : c’est à une véritable photo de groupe que nous invitent en effet les manifestants qui, ces jours-ci et ce n’est pas courant, défilent dans une quarantaine de villes du pays.
Tout commence par Arafat, un réfugié palestinien né en Syrie qui fit ses études dans la ville de Cluj, et qui occupe aujourd’hui, après avoir créé le tout premier système des urgences qu’ait connu le pays, le poste de sous-secrétaire d’Etat à la Santé. Tout le monde là-bas apprécie Raed Arafat.
Aussi quand le président Basescu a obtenu sa démission, voici quelques jours, après que le médecin s’était opposé à une réforme drastique des soins de santé touchant de plein fouet les plus pauvres du pays — et ils sont nombreux —, les Roumains se sont soulevés. Ils ne sont pas encore très nombreux, mais à ce que l'on voit, ils sont tenaces..
Ce n’est pas d’hier que les mesures d’austérité, diligentées à l’époque par le FMI de Dominique Strauss-Kahn, touchent le pays. Mais c’était trop demander aux Roumains d’accepter une privatisation de plus : celle-là, celle de la Santé n’a pas passé. (...)