Lautresite, le jour, les billets du mois de janvier 2012
   


 
 

:

En ce jour du jeudi 12 janvier 2012, Quelle histoire ce matin avec les déclarations anti ultra libérales, anti récession et anti Commision du ministre fédéral et socialiste des Entreprises publiques et de la Politique scientifique...
Et comment ça a réagi fissa : de l'intérieur du gouvernement sans doute - c'était attendu -, mais aussi de l'extérieur - ce l'était moins. Le Commissaire Olli Rehn troussa vite fait une déclaration -deux heures chrono-, ce qui à l'échelle européenne est un peu comme si on avait réagi à la crise grecque du temps d'Aristote. Ca n'arrive pas tous les jours, une telle célérité...
Alors on s'est dit : Paul Magnette, pour s'attirer si vite les foudres de l'Europe, peut-être que ça doit être un Paul magnétique. Largement plus en tout cas que Viktor Orban qui, pendant bien longtemps, n'a pas, lui, affolé les horloges du rond-point Schuman. Et nous entendions ici-même chez Eddy Caekelberghs, il y a quelques jours, l'intervention de Herman Van Rompuy à propos de cette nouvelle Constitution hongroise pour laquelle il s'agissait patiemment d'attendre de toute urgence la traduction anglaise car le finno-ougrien n'est pas langue aisée, moins en tout cas que le japonais qui fonctionne par haikus.
Et on se disait donc qu'à Bruxelles on ne comprenait pas ce que disait Budapest, ce qui ne laissa pas d'inquiéter par ailleurs pour l'avenir des boxes de traduction simultanée qui ont pourtant subi, ces dernières années, une véritable inflation, côté Place du Luxembourg. (...)