Lautresite, le jour, les billets du mois de décembre 2011
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 18h15 sur la rtbf

Ecouter la chronique du jour .


Et on pense même aussi autre chose : que dans un monde qui n’a plus besoin de tout le monde, qui gouverne par trop-plein et qui surveille la bonde, on se dit que cette question des pensions paraît également finalement assez indécente.
C’est pourquoi, quand on a lu ce matin ce titre dans un journal, une phrase du ministre Van Quickenborne qui proclamait : "Nous disons à la population : au travail !", on n’a plus rien compris du tout.
Que voulait-il donc dire au juste et à quoi exactement faisait-il allusion ? Voulait-il dire, par exemple, que c’était à nous de créer de l’emploi ? Ou voulait-il nous faire comprendre que nous ne travaillions pas assez ni suffisamment bien ? Ce n’était pas clair. La seule chose qu’on ait vraiment comprise, c’est qu’il ne parlait pas d’en créer, lui, du travail.
Et puis on a pensé, peut-être que ce n’est pas à nous qu’il s’adresse, en fait. Et qu’il s’agissait sans doute de donner, vous savez bien comme on dit : "un signal fort aux marchés". On va bosser plus, les gars, vous pouvez relever les A. Alors, on s’est dit : c’est tout de même un curieux projet de société d’avoir pour horizon un A ou bien deux ou bien trois. Et qu’on n’était pas sûr non plus que ce soit vraiment mobilisateur. Allez belle soirée et puis aussi bonne chance.