Lautresite, le jour, les billets du mois de octobre 2011
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 18h15 sur la rtbf

Ecouter la chronique du jour .


On ne sait pas combien le bourgmestre d’Ham-sur-Heure a perdu avec Dexia, mais ce qui est sûr c’est ce qu’il ne gagnera rien dans notre estime.
Parce que tout de même, du chauffage électrique, Monsieur le bourgmestre ! Pensez-un peu aux courts-circuits et aux incendies. Parce que les pompiers non plus ne peuvent plus passer…
Vous allez me dire, il y a un pont à proximité que l’on pourrait emprunter, mais il est tout rouillé et dangereux. Si dangereux que Max a pallié la chose publique déficiente en le munissant de grillages pour empêcher, par exemple, que des enfants ne passent à travers. C’est de l’usucapion, dit la commune. En voilà un mot ! Il signifie que vous êtes réputé propriétaire d’un bien dès lors que vous l’avez utilisé pendant des années et qu’en plus vous l’avez entretenu. Donc le pont, pour la commune, appartient à Max qui n’a fait que son devoir de citoyen.
C’est pour ça qu’on voudrait adopter Max. Il faut bien de temps en temps prouver aussi qu’il reste tout de même quelque chose quand il n’y a plus rien et remplacer la chose publique quand la chose publique n’aime plus les gens. En pensant à l'arrivée de Max, on s’est dit : c’est curieux tout de même que ça nous arrive quand d’autres tentent de sauver l’euro. C’est bizarre.
Bon, c’est pas tout ça mais il faut que je vous quitte parce que je dois aller m’occuper des nouveaux arrivants et des nouvelles arrivantes. Ça n’arrête pas, les inscriptions. Je vais profiter pour ça des quelques jours des congés de Toussaint et vous reviens après pour vous raconter les aventures de notre beau village fantôme. Allez belle soirée et puis aussi bonne chance.