Lautresite, le jour, les billets du mois de octobre 2011
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 18h15 sur la rtbf

Ecouter la chronique du jour .


Que personne n’avait attiré l’attention sur l’Italie. Et que les agences de notation notaient tout en vert. Comment ça, c’est pas vrai ? Mais de quel choc hypothétique et de quel scénario défavorable était-il alors question lors de ce stress test, sinon de cela : de la résistance à l’exposition à de la dette souverainement pourrie ? Qu’est-ce que l’on a donc pas compris dans cette affaire de stress et qu’est-ce que nous n’avons pas appris de ces tests ?
Peut-être que, comme dans la blague, le tout était de refiler aux autres son malaise et que maintenant, c’est les communes qui stressent. Car Dexia, c’était le Crédit communal, la banque des communes et si le nom a changé les communes sont restées. On sait déjà combien la situation d’une banque non stressée avait déjà affecté les budgets communaux, c’est-à-dire nos besoins les plus proches. On imagine maintenant que le démantèlement guette. On serait une commune, on s’inquiéterait.
Et puis, on se souvient que, conformément à une autre volonté de l’Union européenne et après un autre séisme majeur, des stress tests devraient aussi être appliqués aux centrales nucléaires. Craignons qu’ils soient bons, peut-être même excellents…
On serait une commune sur laquelle est située une centrale nucléaire, on s’inquiéterait doublement. Allez belle journée et puis aussi bonne chance.