Lautresite, le jour, les billets du mois de septembre 2011
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 18h15 sur la rtbf

Ecouter la chronique du jour .


De sorte que nous ici, on se dit en essayant de comprendre l’expérience : nous avons donc une Fédération (Wallonie-Bruxelles) installée au sein un Etat fédéral (la Belgique) de sorte qu’il ne manque plus qu’une autre fédération pour créer une confédération, mais pourtant cela, nous dit-on, n’est pas le résultat escompté. C’est décidément fort compliqué, la physique. Ce que l’on cherche n’est pas toujours ce que l’on trouve. Et les choses vont plus vite que nous ne le pensions.
Il n’y a qu’à regarder les négociations institutionnelles bloquées et inexistantes pendant tant de jours et qui, aujourd’hui, semblent elles aussi avoir pris le chemin du cyclotron. BHV, la loi de financement, Bruxelles, presque. Le temps là aussi paraît avoir changé. Et Olivier Maingain a eu beau clamer ce matin sur ces antennes : "On vend du vent aux francophones", on a beau eu humer, pas trace d’un souffle, pas d’aquilon, encore moins de zéphyr.
Sortez donc votre nez au jardin pour vérifier : on dirait que l’automne a mangé l’été que le printemps avait préparé. Et là, vraiment, on constate que c’est sûr que les choses ne sont pas certaines… Il n’y a plus de saisons. Tenez, il semble bien que cet anniversaire de la Communauté, pardon, de la Fédération, se déroulera sous des auspices célestes favorables. Il ne pleuvra pas. Ah, décidément, on ne voit pas le temps passer. Allez belle soirée et puis aussi bonne chance.