Lautresite, le jour, les billets du mois de septembre 2011
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 18h15 sur la rtbf

Ecouter la chronique du jour .


Sur quoi la Cour des Comptes conclut en déplorant la difficulté de contrôler l’affectation exacte des 22,2 milliards d’euros accordés entre 2007 et 2013 au titre des aides vertes. Dommage que les pays mis en cause ici ne soient pas ceux qui refusent le rôle social de l’agriculture. Mais, qu’est-ce que vous en dites, de des 22 milliards incontrôlables, d’un côté, et de ces 480 millions refusés, de l’autre ? C’est beau comme du Verlaine, vous ne trouvez pas ? Mais mon poème n’est pas fini.
La Politique Agricole Commune est actuellement en pleine renégociation. On consulte à tout va. Cela semblait utile. Ça a surtout l’air pipé. Car des associations croient savoir, et l’ont écrit au Commissaire, que ce qui se concocte dans les cabinets favoriserait une agriculture encore plus industrielle, encore moins agricole si l’on veut.
Les aides ciblées pour les agriculteurs les plus respectueux de l’environnement, par exemple, ne seraient même pas prises en compte. Et d’une façon générale, cette "réforme réussirait l’exploit de légitimer les aides aux exploitations agricoles qui contribuent le plus à la dégradation de l’environnement", ajoutent ces associations. Bref, une agriculture européenne rendue à l’industrie et coupée de ses paysans, de ses petits producteurs...
Comme quoi, en sortant de cette chronique, on comprend au moins deux choses. Un : ce qu’on ne veut pas faire aux pauvres d’aujourd’hui. Et deux : comment on fait déjà les pauvres de demain. Allez belle soirée et puis aussi bonne chance.