Lautresite, le jour, les billets du mois de septembre 2011
   


 
 

:

En ce jour du jeudi 15 septembre 2011, Sans doute la situation fut-elle excellemment résumée par le chanteur Claude Semal, qui nous gratifia il y a déjà longtemps de ce "Pays Petit" qui reste sans doute, à mon estime, l’une des plus grandes chansons sur la Belgique - "C’est un pays petit aux frontières internes..."
Et Claude Semal, ce matin, fit le tour des réseaux sociaux avec cette sentence magistrale : "Maintenant qu'ils ont trouvé un accord sur BHV, il reste à trouver un accord sur ACDEFGIJKLMNOPQRSTWXYZ". Et sans doute cela venait-il bien à point pour rappeler que par monts et vaux, l’alphabet belge est d’abord celui de ses artistes et de ses poètes.
C’est un pays petit dont la plus-value internationale, en effet, se trouve tout entière ou presque dans l’escarcelle des comédiens, des écrivains, des réalisateurs, des plasticiens qui partout sonnent l’halali du bon sens, du sens commun et de l’esprit petit. Nous leur devons beaucoup, mais leur prêtons fort peu. C’est dommage. On n’imagine pas, par exemple, un musicien qui mettrait 459 jours pour trouver un accord. C’est dire si nous en avons besoin.
Ces derniers jours avaient quelque chose d’artistique, pourtant. Nous parlions hier de cette dramaturgie, de cette mise en place shakespearienne, de cette théâtralisation finalement fort classique avec unité de lieu, de temps et d’action, avec un roi en deus ex-machina et un Premier ministre en Iago. (...)