Lautresite, le jour, les billets du mois de septembre 2011
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 18h15 sur la rtbf

Ecouter la chronique du jour .


Notre travail à nous est bien menacé par des types dont le métier est les chiffres et qui peuvent se tromper, comme pour les Etats-Unis, de deux mille milliards de dollars. Des rigolos à costumes et calculettes qui contestent la façon dont le politique s’occupe de la politique et lui donnent des notations d’andouillette. Triple A et triple buses. Les agences de notation sont un gouvernement mondial évaluatif, on commence à le savoir. Evaluation bien ordonnée commençant par soi-même, une introspection serait sans doute bien utile.
Tiens, ça fait penser qu’Amnesty International aussi, dans son rapport annuel, cote pareillement les pays. Ceux qui respectent, ceux qui ne respectent pas… On notera cependant que cela n’a pas exactement le même retentissement. Par exemple, il y a bien longtemps qu’Amnesty a décoté la Somalie, pays famélique à domination charia et shehab. Que pensez-vous qu’il arriva ? Rien. Sauf que les agences de notation ne notent même plus la Somalie, alors à quoi bon.
Reste alors la générosité bien ordonnée qui finit par les autres. On a tiré cet été la sonnette d’alarme sur la solidarité des Belges à propos de la Corne de l’Afrique. Pas beaucoup de sous, pas assez. Ça m’étonne. Parce que moi aussi j’ai participé pour la famine.
J’ai, par exemple, acheté des fleurs coupées qui viennent de là, et des haricots tout fins, qui viennent de là aussi, du Kenya par exemple. Quoi ? Vous me dites que c’est précisément parce que, haricots ou fleurs coupées, ces terres sont cultivées à mon intention que l’on consomme là-bas une eau qui manque partout ? Mince. Un scientifique anglais interrogé disait ceci : "C’est parce qu'à l’Ouest, nous voulons manger tout tout le temps. En fait les consommateurs ne respectent plus les rythmes des saisons". Merci, Monsieur. Mais nous avons tout de même une circonstance atténuante. Les saisons non plus ne respectent pas leur rythme. Demain, une chronique automnale. Allez belle soirée et puis aussi bonne chance.