Lautresite, le jour, les billets du mois de juin 2011
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 18h00 sur la rtbf

Ecouter la chronique du jour .


Voilà pourquoi, à deux doigts de prendre mon temps de vacances, j’ai l’honneur et le plaisir de demander à ma direction une augmentation. Je voudrais en effet que cette chronique passe désormais des deux minutes trente qui lui sont quasi quotidiennement allouées à trois minutes. Je suis en effet le seul pour lequel le temps d’antenne n’ait pas varié ces dernières années. Pour ne prendre qu’un exemple : cette émission comment s’appelait-elle l’an dernier ? Le 75 minutes. Comment s’appelle-t-elle aujourd’hui ? Le 90 minutes. Et la saison prochaine ? Le 110 minutes, peut-être ? Je note simplement que cette inflation ne me concerne pas. Et donc, j’applique la tactique Flausch : je mets sur la table commune ce qui se négocie d’ordinaire en coulisses. Maintenant, tout le monde est au courant. Personne ne pourra dire qu’il ne savait pas. Et si l’on me convoque jamais, ma défense est prête.
Je suis quasiment certain que certains parmi les auditeurs qui m’écoutent prennent ça pour de l’humour. Ils se trompent. L’humour n’est pas mon fort. Non, je voulais simplement signaler que les minutes de radio, selon que vous soyez puissant ou misérable, ne disent pas votre nom lorsque l’on vous délocalise de chez Côte d’Or à Hal : vous êtes un chiffre. Mais vous autorisent à brandir vos chiffres à l’heure du laitier, si vous avez un nom. C’est tout, oui c’est tout. Top chrono, deux minutes trente. Allez belle soirée et puis aussi bonne chance.