Lautresite, le jour, les billets du mois de juin 2011
   


 
 

:

En ce jour du mercredi 22 juin 2011, Puisque, apparemment, l’endroit est propice et le média porteur, je vais faire comme Alain Flausch ce matin et demander à mon tour une augmentation.
Car si l’on a bien compris, à la STIB, tout augmente depuis 10 ans : les fréquences, la fréquentation, les contrôles, le prix des billets aussi. Tout, sauf le salaire d’Alain Flausch. C’est pitié tout de même de s’en rendre compte à 7h45 du matin à l’heure du laitier, tandis que le pied à l’étrier, vous êtes prêt à enfourcher votre journée : il y a un scandale à la STIB et c’est celui du salaire de son directeur général. Et voilà donc qu’Alain Flausch présente publiquement la note, mais ce n’était pas celle à laquelle nous pensions.
Puisque j’ai la chance, comme Alain Flausch, de disposer de quelques minutes de radio, je m’en vais donc aussi de ma petite note pour ma direction. Tout d’abord, je tiens à préciser que je ne suis pas responsable des fuites dans la presse à propos de la fin du Jeu des dictionnaires. Je réfute également avoir jamais dit que la suppression de cette émission allait entraîner l’exil des populations aisées et cultivées de la Première, ni non plus que cela amènera sur nos ondes un public dont la différence peut effrayer et favoriser à terme la mainmise des partis de gauche sur cette tranche horaire. Je suis donc parfaitement droit dans les bottes. (...)