Lautresite, le jour, les billets du mois de mai 2011
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 18h00 sur la rtbf

Ecouter la chronique du jour .


Ecrire à 18 mains, ce n’est pas aisé. Parler d’une seule voix non plus. Tout à l’heure, on l’écoutait. Responsabilités, progrès substantiels, projet commun, Belgique rénovée, rassemblement, objectifs ambitieux, à la hauteur des attentes, déplacer le centre de gravité, nouvel équilibre, durée, stabilité, défis des prochaines années, réformes, retrouver l’équilibre, retrouver l’équilibre encore, assainissement, ampleur du défi, ce sera difficile pour tout le monde, nouvelle méthode de travail, rédiger une note de base deux aspects socio-économique et institutionnel, délai raisonnable, base de discussion, responsabilité, capacité, prendre de la hauteur, l’heure est à la transparence, ce qui est sur la table, rendre public, étroitesse du chemin, dernière chance, accord équilibré, humainement possible.
C’est beaucoup de mots. On dirait qu’on les a déjà entendus dans un autre ordre. Ils ont l’air fatigués.
On pense alors à autre chose. A l’actualité d’ailleurs. On écrit : Si vous avez aimé Dominique Strauss-Kahn au tribunal, vous adorerez Carla Bruni à la maternité. On songe à dire quelque chose sur le sexe prédateur et le sexe procréateur. Sur la scène originelle. Sur cette conjonction dans l’information entre la rubrique nécrologique noire et le faire-part rose. On hésite. On aurait l’impression de raconter un film, de rédiger un scénario. Alors on pense : allons voir dans la culture, peut-être quelque chose à fouiller. Si tôt dit, si tôt fait : on court au jardin, on visite le potager et on est fier d’annoncer la levée des haricots, l’apparition des premiers petits pois et la bonne santé des cornichons. Allez belle soirée et puis aussi bonne chance.