Lautresite, le jour, les billets du mois de mai 2011
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 18h00 sur la rtbf

Ecouter la chronique du jour .


Ils sont passés à proximité d’un porte-avion qui n’a pas pu ne pas les voir. Qui a d’ailleurs envoyé deux avions les survoler. Les avions sont rentrés et personne n’a secouru personne.
Dites, chef, je survole une embarcation, avec plusieurs dizaines de personnes à bord. Ils agitent des bébés au-dessus de leurs têtes. Je constate qu’ils sont noirs. Est-ce que les Lybiens sont noirs, chef ? Over. Normalement non. La Lybie est un pays arabe, populaire et socialiste. Over. Ça pose un problème chef, vu que la résolution des Nations-Unies nous impose de protéger les populations lybiennes. Est-ce que des Noirs avec enfants sur un bateau en panne sont des polulations lybiennes ? Qu’est-ce qu’on fait, chef ? Over. Balancez-leur des biscuits. Over.
Et donc, 61 personnes mortes de faim et de soif, envoyées à la mer : chacun sa bonbonne et courage, c’est le Radeau de la Méduse, on a déjà vu ça en peinture. Le Guardian qui a révélé l’affaire pointe la responsabilité du porte-avions Charles de Gaulle. Les Français démentent. Les Italiens qui croisaient avec le Garibaldi disent que ce n’est pas eux non plus mais que les Maltais étaient censés intervenir et que c’est de leur faute. Les Américains qui avaient plusieurs bâtiments dans la zone ne disent rien. L’OTAN ne fait pas de commentaires. Pauvres migrants africains, peu de chance qu’on aille jamais les repêcher pour que les familles puissent faire leur travail de deuil. C’est dommage. S’ils étaient arrivés à Lampedusa, peut-être bien que l’on leur aurait pris tout de même, leur ADN. Allez belle soirée et puis aussi bonne chance.