Lautresite, le jour, les billets du mois de mai 2011
   


 
 

:

En ce jour du lundi 9 mai 2011, C’est étrange, tout de même, disait David Salamonowicz qui réalise Face à l’info qui nous suit. C’est étrange, disait-il, ces corps qui sont repêchés dans l’océan Atlantique deux ans après le crash de l’avion Paris-Recife tandis que d’un autre côté on s’en va immerger le cadavre d’Oussama Ben Laden en mer d’Oman.
C’est étrange. On prend, on jette. Mais on dirait qu’on ne perd jamais vraiment. Les océans rendent les boîtes noires. Ils ouvrent aussi celle de Pandore. On cherche l’ADN de ce corps repêché à moins 3900 mètres. Celui de Ben Laden, d’ADN, a été prélevé avant immersion. On ne sait décidément jamais ce que les hommes remontent dans leurs filets.
Oui, David, c’est étrange. Et il y a plus étrange encore. Car voilà aujourd’hui que l’on cherche une autre sorte d’ADN. On cherche la nationalité du navire et des avions qui ont croisé sur leur route l’embarcation de ces migrants africains fuyant Tripoli. Ils étaient partis le 25 mars dernier. Ils étaient 72. Ils ont fini par s’échouer à Misrata le 10 avril. Ils étaient 11.
Avant de partir, ils avaient prévenu un prêtre romain qui avait alerté les autorités italiennes. Lesquelles ont envoyé un hélicoptère balancer des biscuits. Puis, ils ont perdu le cap, leur moteur est tombé en panne et ils ont dérivé pendant plus de dix jours. (...)