Lautresite, le jour, les billets du mois de mai 2011
   


 
 

:

En ce jour du mercredi 4 mai 2011, C’est Oussama plus trois et il est bien temps de retourner à Fukushima dont un des conteneurs radioactifs a dérivé ce matin jusqu’à chez nous, à Zeebrugge. Enfin, dérivé… Il est arrivé par bateau et a été par deux fois transbordé… C’est assez dire que les mers ne sont pas les mêmes pour tout le monde. On l’aurait repéré plus vite, ce conteneur, s’il eût jamais dissimulé des clandestins…
Justement : le contenu. Parlons-en. L'Agence fédérale pour le contrôle nucléaire communique que la contamination due à une augmentation du taux de Césium-137 n’a été constatée qu’à l’extérieur du container et que le contenu (des excavateurs, nous précise-t-on) n’a pas été affecté. Des excavateurs ! pense-t-on. Un pays à reconstruire qui exporte des engins de travaux publics. Ce monde est décidément trop fort pour nous. Il exécute naturellement des pirouettes et produit des paraboles à l’insu de son plein gré.
Mais enfin, l’important dans cette histoire c’est peut-être bien qu’un conteneur a un contenant et un contenu. Le contenu, nous dit-on, est donc inoffensif. Seul le contenant est problématique, radioactif, un peu, pas trop, mais assez pourtant pour déclencher les alarmes.
Elles sonnent. Elles rappellent le temps court de la planète. Elles disent aussi que l’enveloppe qui entoure quelque chose demande à être ouverte. (...)