Lautresite, le jour, les billets du mois de mai 2011
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 18h00 sur la rtbf

Ecouter la chronique du jour .


Elle est étonnante aussi cette rencontre entre les réseaux sociaux et les réseaux de l’ombre. Réseau pour réseau, on préfère ceux qui charrient la vie que ceux qui parient sur la mort et l’on entendait hier parler Olivier Roy dans Face à l’Info, qui serine depuis beau temps qu’Al Qaeda n’est jamais que le chant du cygne de soldats perdus d’un islamisme totalitaire qui n’avait guère plus d’espoir de l’emporter que les autres totalitarismes connus et expérimentés par ici…

Et l’on voudrait garder cela car ce que l’on se demande aujourd’hui aussi, c’est comment nous autres en Europe qui semblons tellement ces temps-ci plébisciter le populisme — bâti en grande partie sur la détestation du tout au nom de la partie, on veut dire des Arabes au lieu des islamistes — comment donc nous allons prendre notre part aux changements du monde si tout ce qui nous intéresse, c’est notre identité nationale, une et indivisible.

Vous allez me dire, pourquoi la disparition d’un terroriste me fait-elle penser à nos frilosités démocratiques ? Pour rien. Ou presque. Parce que hier on se posait la question : où sont les morts ? Et qu’aujourd’hui on se demande : que font les vivants ? Allez, belle soirée et puis aussi bonne chance.

Et celle-ci était pour Dany qui a toujours été du réseau de la vie.