Lautresite, le jour, les billets du mois de avril 2011
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 18h00 sur la rtbf

Ecouter la chronique du jour .


Par exemple enfin, on peut se réjouir des révolutions arabes, envoyer même ses avions pour les appuyer, mais bloquer aux frontières des trains de migrants et mettre en garde à vue ceux que l’on juge décidément trop peu révolutionnaires pour vouloir rester chez eux. Je parle de cette polémique entre la France et l’Italie concernant les Tunisiens et, si vous avez bien vu, ces 28 mille demandeurs d’asile qui font tache en Europe et qui ne sont rien par rapport aux 200 000 réfugiés lybiens qu’accueille actuellement la Tunisie, vont permettre à ces deux déplumés des sondages que sont Berlusconi et Sarkozy de réaliser cette chose magnifique, en remettant en cause les Accords de Schengen, qu’une révolution arabe sera aussi une régression européenne.
Il y a aussi une autre façon de voir les choses. Il y a moyen de regarder la petite commune italienne de Riace, c’est en Calabre, et elle sait depuis des années, depuis 1998 exactement, que son futur est aussi celui des candidats au refuge. Elle, elle en veut bien de ces Tunisiens. Car ce village qui se mourait par manque d’habitants a vu son école rouvrir grâce aux enfants venus par la mer. Et grâce aux vieux Italiens qui transmettent leur savoir et aux migrants qui se forment aux traditions locales, on voit maintenant refleurir des ateliers de céramique, de verrerie, de tissage. On fait de l’huile et on commercialise. On utilise une monnaie locale aussi parce que l’argent, le vrai, n’arrive pas toujours de Rome. Apparemment tout va bien, à Riace. Sauf une chose : la ‘Ndrangheta, la mafia calabraise, n’est pas du tout d’accord. Elle n’aime pas ces Kurdes, Somaliens ou Ethiopiens. Ils sont décidément trop du Sud. C’est drôle. Parfois, pour juger de la justesse d’une chose, il suffit de voir à qui ça ne plaît pas. Allez belle soirée et puis aussi bonne chance.