Lautresite, le jour, les billets du mois de mars 2011
   


 
 

:

En ce jour du jeudi 24 mars 2011, On met les paroles du ministre Claude Guéant sur les Français qui ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux du fait d’une immigration incontrôlée en regard du discours de Paris de Nicolas Sarkozy : Les peuples arabes ont choisi leur liberté par ces révolutions.
Mais elles ne sont pas sans risques, l’avenir de ces peuples arabes leur appartient. Ils ont besoin de notre soutien. On se dit : nous avons un problème de cohérence.
On regarde aujourd’hui les manifestants défiler pour une pension tout juste vivable et on pense au patron d’ING expliquant avant-hier que finalement, les bonus promis à ses dirigeants ne seraient pas versés : je dois constater, à mon grand regret, que les rémunérations variables pour le conseil d’administration sur 2010 mettaient en péril la confiance retrouvée des clients et de la société . Et on se dit : nous avons un problème de cohérence. On pourrait continuer comme ça. Ce serait interminable. Une litanie. A commencer par cette Europe qui se réunit aujourd’hui pour traiter de la Libye à laquelle elle conférait il y a encore deux mois la sauvegarde de ses frontières.
Il y avait, ce matin, dans La Libre Belgique, une tribune signée Pierre Vercauteren, Pierre Verjans et Yves Palau qui disait cela à sa façon. Etre gouverné aujourd’hui ne peut plus être considéré comme une évidence, écrivaient-ils. (...)