Lautresite, le jour, les billets du mois de mars 2011
   


 
 

:

En ce jour du lundi 14 mars 2011, C’est un billet dans un point d’information à la radio. De quoi parle-ton exactement ?
De la Libye sans doute — de ces cieux sans avions discutés dans des cénacles sans ciel, de ces choses que l’on devrait faire mais que l’on hésite à engager, de ces volontés qui manquent, de ces aboulies qui enflent — et dans ce billet, voilà que tout à coup la langue du journaliste fourche, enfin qu’elle s’emmêle, et tandis qu’il entend sans aucun doute nous parler des Occidentaux, voilà qu’on ne sait pas s’il prononce "occédentaux" ou bien s’il dit "éccidentaux", mais moi je comprends "excédentaux".
"Excédentaux" : je forme ce mot dans ma tête et j’ai comme l’impression que cette semaine de fourche vient de trouver là son apogée.
Car ce mot résume sans doute cette civilisation, la nôtre, qui comme chacun sait est l’art de fournir un maximum d’énergie pour un minimum de personnes… Et donc, "civilisation excédentale", avouons que ça aide à comprendre…. Ça aide à comprendre, notamment, ce que nous sommes prêts à dépenser, comme énergie.
En Libye, c’est presque sûr : aucune. On patinera le temps qu’il faudra pour que les rebelles s’enlisent et que les loyalistes l’emportent, puisque c’est ainsi que ce conflit se décrit désormais : entre gens rebelles et gens loyaux (n’y aurait-il pas une erreur quelque part ? (...)