Lautresite, le jour, les billets du mois de mars 2011
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 18h00 sur la rtbf

Ecouter la chronique du jour .


Un krach gouvernemental pour cause d’emprunts mal placés est sans doute à redouter.
Il faudrait en parler aussi à Seif al-Islam Kadhafi, fils de de, donc, et qu’on a vu ces jours-ci aux avants-postes du régime, qu’une pareille affaire rattrape pour une thèse là aussi, défendue à la London School of Economics, un travail intitulé : "Le rôle de la société civile dans le processus de démocratisation des institutions de gouvernance globale". On comprend qu’il ait copié. Et qu’il ait même assuré le coup en versant 1 500 000 livres à son établissement préféré : l’amour des élèves pour leur Alma Mater est une vieille tradition britannique. On va le retrouver, vous allez voir sur "Copains d’Avant".
Vous allez me dire, pourquoi l’ennuyer avec ça, maintenant ?
Pour qu’il démissionne ? Mais on sait que chez les de de Kadhafi, on ne peut pas démissionner puisqu’on n’a été élu par personne et qu’on n’a pas d’autre statut que guide de la révolution. On n’a pas dit guide de la société civile dans le processus de démocratisation de la gouvernance. Non, on ne l’a pas dit.
Alors pourquoi ? Pour prouver, comme auraient dit La Fontaine et Esope, qu’ils n’en mouraient pas tous mais que tous étaient atteints ?
Ou pour signaler que, dans ces temps où le monde est rond comme la platine d’un DJ, rien n’est simple, sans doute, mais que tout est sample ?
Et qu’un peu de nouveauté, un peu d’inédit, en effet, ne ferait pas de mal ? Ah, pourvu que Didier Reynders n’ait pas été consulter Wikipédia. Allez belle soirée et puis aussi bonne chance.