Lautresite, le jour, les billets du mois de février 2011
   


 
 

:

En ce jour du lundi 28 février 2011, On est resté songeur ce week-end en apprenant que la France, l’Etat français, avait tenté à deux reprises la semaine dernière de renvoyer par avion un Sénégalais dont les papiers lui paraissaient douteux vers Tripoli où il avait fait escale avant de rejoindre Paris.
On lisait cela avec dans une oreille la voix de Daniel Fontaine au point de passage de Ras Jedir, entre Libye et Tunisie. Et dans l’autre celle de Michèle Alliot-Marie dont le dernier fait d’armes avant démission fut précisément d’organiser le rapatriement des Français de Libye. Songeur, je vous dis qu’on était.
Ce fut d’ailleurs un week-end qui nous laissa pensif et perplexe. De temps en temps, c’est comme ça : des informations que l’on dira mineures, qui n’ont aucune chance d’arriver à la Une des journaux et qui n’ont même pas de lien ou de relation entre elles se coalisent pour tirer ce qu’il nous reste d’oreille et nous amener à lever la tête pour regarder là haut, là où planent les vautours.
Tenez, en voici une autre : elle a un quelconque rapport avec l’information précédente, si on veut, c’est toujours ces histoires de migrations ou d’asile, mais cette fois il s’agit de finance.
J’avais en d’autres temps expliqué ici même que l’argent renvoyé au pays et à la famille par les migrants de par le monde représentait rien moins que trois fois l’aide internationale au développement. (...)