Lautresite, le jour, les billets du mois de février 2011
   


 
 

:

En ce jour du jeudi 24 février 2011, Il y a un couple comique dans le gouvernement français : le duo Michele Alliot-Marie et Patrick Ollier, mari et femme, dans l’ordre qu’on voudra, ministres tous deux, dans le désordre qu’on mettra, l’une est amie de Ben Ali, l’autre copain de Kadhafi. On se demande : mais comment font-ils ? Comment font-ils au gouvernement français pour s’entendre en Conseil des ministres quand le bruit des casseroles sous les chaises doit couvrir toutes les conversations ?
C’est qu’après les révélations tunisiennes à propos de MAM, qui n’est donc pas ministre des Affaires étrangères à plein temps, mais pour qui les droits de l’homme et de la femme d’affaires sont apparemment constants, voilà que maintenant c’est le mari, Patrick Ollier, ministre lui des relations avec le Parlement, qui se trouve ennuyé par ses autres relations, disons discutables, avec le colonel maboul qui officie dans ce qui lui reste de Tripoli.
Patrick Ollier, qui présidait le groupe parlementaire français d’amitié avec la Libye, y voyageait souvent et en ramenait à chaque fois quelques affaires, on veut dire des achats d’armements, à sa femme Michèle, alors ministre de la Défense. Il affirme aujourd’hui encore qu’il avait raison de soutenir le régime en mutation du colonel et qu’il a fait tout cela dans l’intérêt général. Oui, on se demande : mais comment font-ils ? (...)