Lautresite, le jour, les billets du mois de février 2011
   


 
 

:



En ce jour du mercredi 23 février 2011,
Ah, parions qu’on la gardera longtemps dans l’oreille la voix de Kadhafi prêt à se battre jusqu’à la dernière goutte de sang du dernier Lybien. C’était un de ces moments d’Histoire qu’il fallait absolument entendre à la radio.
L’image dans ces cas-là n’aide pas. Elle met à distance la violence du son. Car oui, comment regarder plutôt qu’entendre cette harangue haineuse ? Ce sermon où pas un mot ne vient dire l’altérité ? Ce discours où chaque mot entend tuer ? Oui, comment ne pas s’arrêter et écouter ce prêche comme une oraison funèbre adressée à soi-même ?
Car la radio dans ces cas-là est un média sous emphétamines, un médium hallucinatoire, elle fait entrer dans une sorte de transe historique. Elle nous renverrait même vers des sons que nous n’avons jamais entendus : ceux des tribuns totalitaires à moustaches qui venaient par la TSF gronder leur toute-puissance et leur malignité, la diction même devait faire peur et les mots étaient leurs premières armes de destruction massive. (...)