Lautresite, le jour, les billets du mois de février 2011
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 18h00 sur la rtbf

Ecouter la chronique du jour .


On préfère encore, à tout prendre, la morgue de Fitch et de Standard & Poors qui ont baissé la note de la Libye et le cynisme des marchés qui ont haussé le prix du baril. C’est ainsi : ça monte et ça descend. Nous autres Occidentaux démocrates, adorons les métaphores.
Les Arabes non révolutionnaires aussi, notez bien, car n’est-ce pas le ministre du Pétrole des Emirats arabes qui a déclaré être "particulièrement préoccupé par la Libye car c’est un membre de l’Opep et un important producteur de brut". Le sens de la formule de ce ministre n’aura échappé à personne. Et nous autres, qui dérange-t-on dans ce pays "producteur de brut", sinon notre ambassadeur chargé de savoir si les armes wallonnes de la FN ont tiré ou non sur les manifestants ? On lui souhaite bien du plaisir à cet ambassadeur dont les bureaux sont situés, si, si, rue du Jasmin.
Bien sûr, on dit ça et on n’a l’air de ne pas savoir ce que c’est que le pragmatisme et la realpolitik. Si, si, on sait. Mais on se dit que c’est peut-être ça justement : que ces manifestants manquent manifestement de pragmatisme et de realpolitik. De la liberté, des droits, du bien-être et du travail : imaginez un peu. Qu’est-ce que ça peut être adolescent, un révolutionnaire… Ça ne sait pas où ça va, mais ça y va. Ça ne pense même pas à nous, un révolutionnaire. Et ça, c’est peut-être bien ce qui nous dérange. Allez belle soirée et puis aussi bonne chance.