Lautresite, le jour, les billets du mois de janvier 2011
   


 
 

:



En ce jour du jeudi 27 janvier 2011,
C’est un jour où il nous faudrait rêver. Un jour de longue haleine où la nuit serait noire d’avoir tant eu à dire et aussi peu à entendre. Les bistrots aujourd’hui devraient fermer à pas d’heures et chacun viendrait au comptoir déposer une couronne, une fleur, une pensée.
C'est un jour où il nous faudrait rire. Rire comme mon grand-père flamand, lamineur, et mon grand-père wallon, mineur. Un jour à commettre des fautes d'orthographe. On ne met pas de s à Flandre, il en faudrait pourtant beaucoup. D'ailleurs, on rénoverait l'orthographe, on mettrait du pluriel partout, on poserait que la diversité est majeure et que les différences nous lassent. Un jour à se souvenir comment commence la Brabançonne. A la chantonner dans sa tête. Et à ajouter "le roi n'aime pas la soupe aux pois" à la fin, comme on le faisait gamin.
C'est un jour où il nous faudrait lire. C'est le malheur du temps que les idiots guident les aveugles, est-il écrit à l'angle de la rue. Et quelqu'un a barré le mot idiots pour le remplacer par sourds. (...)