Lautresite, le jour, les billets du mois de janvier 2011
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 18h00 sur la rtbf

Ecouter la chronique du jour .


Cet usage du bilinguisme a passé les bornes d'un conseiller N-VA : "Affligem est une commune flamande et refuse, dans son Manifeste flamand, toute distribution de publicité bilingue a-t-il déclaré ajoutant que Selon la législation linguistique, l'administration ne peut communiquer qu'en néerlandais. Le fait que ce tract soit imprimé avec l'écusson de la commune (...) est pour le moins pénible". A quoi son partenaire bourgmestre, CD&V pour sa part, a répondu que Mademoiselle K, "parle le néerlandais, je cite, mieux que moi et de façon plus gracieuse, elle est parfaite bilingue et fait une magnifique prestation en anglais", puisque, on l'oublie, sa chanson dont le titre figure aussi sur le tract est dans l'idiome de Shakespeare, ça s'appelle "Simple Love", ce qui fait de l'affaire une histoire trilingue...
Le bourgmestre a encore déclaré autre chose qui, je l'avoue, m'a fait rire, il a dit : "Lorsque quelqu'un de la N-VA a dans son frigo un pot avec une étiquette mentionnant moutarde de Dijon, il ne peut pas en manger ?" Mademoiselle K et l'Eurovision allaient-elles alors fissurer le front flamand ? "Simple Love" déclencherait-il un effet papillon ? Ben non, Olivier, parce que j'ai vérifié aussi la version flamande de la dépêche. C'est tout du même. Quasi mot pour mot. Sauf ça, précisément : cette phrase sur la Moutarde de Dijon qui n'y figure pas. A la place, on peut lire : "Syla K est une habitante de notre commune qui se présente à l'Eurovision sur la RTBF. Nous considérons que nous devons la soutenir". Ah Olivier, il est encore loin, le jour K. Allez belle soirée et puis aussi bonne chance.