Lautresite, le jour, les billets du mois de janvier 2011
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 18h00 sur la rtbf

Ecouter la chronique du jour .


Je ne sais pas, moi, mais j'ai dans l'idée qu'une idée, c'est toujours virtuel. Qu'elle transite par Internet ou qu'elle traîne sur le zinc d'un café ne change pas grand-chose. Sauf ceci, qui est l'avantage et la limite d'une idée : la rapidité. Une idée sur le Net court comme une souris ; au bistrot, il faut quand même bien quelques tournées. Et si l'avantage d'une idée Net, c'est qu'il ne faut que quelques jours, quelques semaines tout au plus, pour évaluer sa validité, l'inconvénient c'est que ce temps court convient mieux à la mise en place d'une logistique qu'à l'élaboration d'une pensée. Le pragmatisme dès lors s'impose pour savoir qui et comment mobiliser. Et l'on s'étonne de constater qu'au nom de la démocratie le pluralisme, désormais, fasse partie de cet arsenal pragmatique.
Le pluralisme est certes constitutif de la démocratie. Mais la démocratie ne se résume pas au pluralisme. La démocratie, c'est aussi le conflit, sa gestion et peut-être, si on peut, son dépassement. En boutant le conflit, hors d'une manifestation, que dit-on en fait ?
Alors on repense à ces autres manifestant du dimanche, 150 selon la police et 149 selon les organisateurs, qui défilaient contre la démocratie mise à toutes les sauces et dont l'action n'a fait l'objet d'aucun compte-rendu. Et on se disait qu'on irait bien reprendre bien un verre au bar. Allez belle soirée et puis aussi bonne chance.