Lautresite, le jour, les billets du mois de décembre 2010
   


 
 

:



En ce jour du lundi 20 décembre 2010,
On s'est dit : par ces temps floconneux, prenons du champ, allons à Toulouse -Toulouse, cette fleur de corail que le soleil arrose, c'est peut-être pour ça qu'on la dit ville rose - Toulouse, là où la température est supérieure à 0, neuf degrés aujourd'hui, et sortons un peu dans les rues pour voir ce qui s'y passe.
Et voilà, qu'à peine arrivés, nous croisons une manifestation. Oh, une petite chose, on va dire mille personnes. Et que lit-on sur les calicots ? "Si tu veux pas finir en yaourt, laisse-moi ma yourte" ou bien aussi Loger en camion ou finir sous un pont ? ou bien encore La caravane ou les cartons ? Qui sont donc ces gens qui ainsi défilent et manifestent ?
Toutes sortes de gens en fait, ils sont de plus en plus nombreux, qui vivent dans ce qu'il est désormais convenu d'appeler un habitat illicite, soit des squats, des caravanes, des tentes, des yourtes, des camions aussi. Enfin bref ceux qui par choix ou nécessité ont choisi de se loger éphémère, mobile ou nomade, ceux qui ont opté pour un habitat de fortune qui peut être aussi un habitat choisi. Et pourquoi, me direz-vous, marchent-ils ainsi ? (...)