Lautresite, le jour, les billets du mois de décembre 2010
   


 
 

:

En ce jour du mardi 14 décembre 2010, Regardez un peu comment les choses vont. Tandis que nous apprenions qu'une fondation princière de ce pays entendait désormais s'occuper des chiens de sans abris, on nous informait qu'une banque, dans ce pays, voulait dorénavant se débarrasser de ses clients peu fortunés.
L'affaire est vite dite, mais on voit tout de même que la boîte de vitesses en cette fin 2010 passe allègrement la surmultipliée et que les engrenages ont la dent dure.
Voyez-vous cela en effet que nous parvenons à faire deux choses en même temps : d'un côté, nous pouvons installer des logements temporaires, des containers en fait, afin que les sans abris puissent passer la nuit avec leurs animaux - ce qui leur est le plus souvent impossible dans les asiles ou les refuges de nuit - et ce n'est bien sûr pas inutile d'y avoir pensé, mais comment dire autrement l'impression que l'on aménage là ce que l'on ne peut plus changer...
Tandis que, d'autre part, il est désormais pensable de proposer à des épargnants dont le compte en banque affiche moins de 75 000 euros et qui ne parviennent pas à mettre de côté les 1200 euros mensuels nécessaires à leur fiabilité d'aller se faire voir chez un autre organisme bancaire. Du moins s'ils ont plus de 35 ans. (...)