Lautresite, le jour, les billets du mois de décembre 2010
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 18h00 sur la rtbf

Ecouter la chronique du jour .


Celle-ci y volera sans doute, sauf qu’il ne s’agit pas d’une critique, mais d’une tentative d’explication qui vise donc à clarifier pourquoi, de temps à autre, on ne peut pas s’empêcher, sauf votre dignité, de foutre la merde : tout cela semble assez scatologique, j’en conviens Olivier, mais ce n’est pas moi qui ai commencé.
Quelle rupture tout de même avec ce jeudi où une voix blanche nous annonçait tout à coup qu’un état de santé relativisait la santé de l’Etat… Et voilà que lundi, nous nous réveillons avec ce « la Belgique est le malade de l’Europe ». Comme s’il fallait boucler le week-end par où il avait commencé : par la maladie. On en conviendra aussi : il y a beaucoup aussi à chercher autour des chevets et des têtes de lits, des températures et des perfusions…
Et le bon docteur Strauss-Kahn qui prenait ces jours-ci la tension de ce pays malade de l’Europe et qui était tout prêt à user de la seringue, nous fit un diagnostic finalement moins fatal qui, d’un coup, nous fit respirer beaucoup mieux et ramena l’interview miroir de Bart De Wever à celle qu’accorda, il y a quatre ans, Yves Leterme à Libération, vous vous souvenez : la Belgique, accident de l’Histoire, les francophones incapables intellectuellement d’apprendre le néerlandais… C’est-à-dire à une facétie, une espièglerie, une spieglerie. Allez belle soirée et puis aussi bonne chance.