Lautresite, le jour, les billets du mois de décembre 2010
   


 
 

:

En ce jour du lundi 6 décembre 2010, Ah, l'avez-vous vue cette interview d'Yves Leterme sur la VRT ? L'avez-vous fait, vous savez de quoi je parle. Ne l'avez-vous pas fait, que je vous l'explique. Nous sommes donc hier sur le plateau du Zevende dag, le Premier ministre est présent, Ivan de Vadder -qui officie également sur cette antenne- aussi.
S'engage alors ce qui doit être un question-réponse sur l'immigration, Fedasil, les plans gouvernementaux, les casernes, les centres de vacances, le froid, le chaos régnant, etc... La suite est magnifique. Car le Premier ministre se lance et ne s'arrêtera pas.
Il élude chaque question, trace son sillon, laboure sa terre, il veut aller au bout de son tunnel, il n'entend rien ou n'entend que trop : les tentatives du journaliste politique le plus influent depuis le départ de Siegfried Bracke pour la NVA se heurtent à une fin de non-recevoir toujours renouvelée. Leterme délivre là un message, un long message, un communiqué de presse sans presse. De Vadder tente de l'interrompre, une fois, deux fois, trois fois, huit fois en fait, se lève, fulmine, menace de quitter le plateau, envoie au Premier ministre que la caméra tourne et qu'il peut continuer comme ça si ça lui chante, précise qu'il ne s'agit pas d'une communication gouvernementale, se rassoit tout de même, écoute pieusement la fin du discours, remercie l'orateur d'une voie blanche et finit par quitter le plateau avec son invité tandis qu'un chanteur, enfin, assume la relève. (...)