Lautresite, le jour, les billets du mois de décembre 2010
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 18h00 sur la rtbf

Ecouter la chronique du jour .


Ce qu'ajoutait cependant Umberto Eco, c'est que les accélérations techniques permettant la révélation de notes pourtant classifiées pour des années allaient produire leur contre-feux et que l'on en reviendrait à des manières plus rustiques : "Il n'est donc pas extraordinaire", dit-il, "que la politique et les techniques de la communication reviennent aux voitures à cheval". Et d'imaginer que les diplomates bientôt seraient porteurs de messages appris par cœur ou dissimulés dans le talon de leurs chaussures.
De sorte que l'on se demande quelle est la voie que devrait suivre, pour qu'on en parle, le rapport public du Tribunal spécial sur l'assassinat de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri, à propos duquel les Nations-Unies diligentèrent, il y a belle lurette, une Commission d'enquête et dont des éléments nous parviennent ces jours-ci mettant en cause le Hezbollah. Parce que, il faut bien le dire, ces derniers jours, on s'est plutôt intéressé à l'impétuosité d'un président français ou au sommeil d'un cavaliere italien. Ce que ce rapport dit entre les lignes aussi, pourtant, c'est qu'il faudra bientôt nous réintéresser un peu à la toponymie libanaise. Aussi, je vous cite quelques lieux, pour réactiver votre mémoire : Tyr, Sidon, Jounié, Tripoli, la Bekaa, et puis bien sûr Beyrouth qui va par deux, Beyrouth est et Beyrouth ouest. Tout cela bien entendu, sous le sceau du secret. Allez belle soirée et puis aussi bonne chance.