Lautresite, le jour, les billets du mois de novembre 2010
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 18h00 sur la rtbf

Ecouter la chronique du jour .


C'est sur elle qu'elle semblait vouloir attirer la compassion : elle qui travaille aux malheurs du monde, elle qu'il faut aider et soutenir, elle qui a besoin de nous, enfin bref, c'était elle qui semblait endosser les haillons de la victime souffrante, qui prenait littéralement sa place et c'est peut-être bien cette confusion des rôles qui fait, qu'à force, l'on ne parvient plus à traiter l'autre comme un sujet parlant, mais que l'on parle de ou que l'on parle sur, même pas avec. Le réel, il faut bien le dire, on dirait de temps en temps que nous faisons tout pour qu'il nous désobéisse.
Pour qu'il ne nous désobéisse plus, par chez nous, aux premiers jours d'un hiver avancé, on nous faisait savoir deux choses, ce matin également : que l'on avait passé commande de plus de sel pour les routes et que l'on avait préparé déjà et augmenté aussi les logements de nuit pour les sans abris.
Mais on nous mit cependant rapidement en garde car, évidemment, on trouve toujours moins munis que les démunis, comme on dit. Des sans papiers qui sont aussi sans abri pourraient, nous a-t-on averti, prendre les places de sans abri qui ont des papiers dans cette autre compétition, dans cette autre concurrence des volontés et des bonnes volontés.
Dans tout cela, une bonne nouvelle : on va bientôt trouver le moyen de faire sortir les sans abris de nos toilettes publiques où ils se réfugient durant les nuits, des toilettes pour handicapés, de préférence parce qu'elles sont plus grandes.... Cela se passera via un appareillage gsm relié au poste de police et qui se déclenchera en cas de trop longue occupation... On en discute pour l'instant à Liège.
Pas à dire : le réel avance. Ah vraiment, il a raison, Lyonel Trouillot : on n'a pas le temps d'être résignés. Allez belle soirée et puis aussi bonne chance.