Lautresite, le jour, les billets du mois de novembre 2010
   


 
 

:



En ce jour du jeudi 18 novembre 2010,
Oyez les Bastognards, les Ixellois, les Gembloutois et vous de Bierset ou de Houthalen qui allez bientôt ouvrir vos casernes ou vos bâtiments publics aux demandeurs d'asile, voici pour vous - surtout si vous êtes un homme et si vous êtes, par exemple, célibataire - une information en provenance directe du Centre d'études des migrations et des relations interculturelles de l'université d'Anvers : la moitié de ceux qui viennent chercher refuge en Belgique sont des femmes, elles sont souvent bien diplômées et cherchent aussi un partenaire.
Voici peut-être enfin quelque chose de nature à décoincer un peu cette délicate problématique de l'accueil et à rapprocher un peu les peuples...
Voilà peut-être aussi de quoi résoudre en partie le dilemme belge sur les migrations dont parlait François De Smet dans sa chronique du journal de 13 heures, l'autre mardi, où il fustigeait à la fois "une certaine droite" qui, disait-il, "joue hélas avec la peur de l'étranger pour s'offrir une tribune électorale à moindre frais" et une certaine gauche qui, ajoutait-il, "hurle à l'odieux utilitarisme capitaliste et à la fuite des cerveaux à la simple évocation d'une migration du travail". (...)