Lautresite, le jour, les billets du mois de octobre 2010
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 18h00 sur la rtbf

Ecouter la chronique du jour .


Voici peut-être le vrai plan B, alors : décidons donc de scinder le pays, il durera encore au moins cent ans. Nous prendrions le temps et le temps nous prendrait avec lui. N'est-ce pas là, je vous le demande, une façon de rendre tout le monde content ?
Je plaisante encore, mais je pense que ça devient diantrement nécessaire. Imaginez : plus de 135 jours déjà et pas une seule blague à se mettre sous la dent comme c'est pourtant d'usage dans les moments de crise. On dirait bien que l'esprit de sérieux l'a emporté sur cette vraie gravité qui porte aux rires nerveux et à l'énergie du désespoir. En foi de quoi, nous accusons aujourd'hui réception d'une sorte de théorie du complot.
Ah, le complot, une fois que vous prononcez ce mot de complot, vous sortez ipso facto du politique, vous êtes dans le symbolique et c'est à une autre partie de notre cerveau que l'on entend dès lors s'adresser. Les forces obscures sont toujours bien utiles quand, comme nous le disions encore hier, le réel vous désobéit et c'est pitié que Paul le poulpe soit mort, nous aurions pu, tant qu'à faire, aller en procession voir quelle vérité serait sortie de ses urnes.
Je n'ai pas souvenir que nous ayons jamais été invités depuis que la Belgique est la Belgique à cette sorte de thérapie collective. Ou, à mieux parler, à participer collectivement à cette thérapie. Quelque chose se trouble aujourd'hui en politique. On parle de perte de confiance. De décence serait peut-être un terme plus approprié. Allez belle soirée et puis aussi bonne chance.