Lautresite, le jour, les billets du mois de octobre 2010
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 18h00 sur la rtbf

Ecouter la chronique du jour .


Et pour devoir de mémoire aussi car il nous faut sans doute saluer également cela : que les fautes des grands-parents finissent effectivement par être assumées par la démocratie de leurs petits-enfants soulignant par là que, non, décidément, l'on n'a pas besoin d'être coupable pour se sentir responsable.
Et l'on ne peut alors s'empêcher de penser aux dommages bancaires de Jérôme Kerviel et à ses 4,9 milliards restant dus : il faudrait certainement pour les payer être bien plus vieux qu'un conflit mondial... Il faudrait être aussi sans doute plusieurs millions de Jérôme Kerviel sur plusieurs générations. Mais il faudrait peut-être surtout, ce serait plus simple, que les pères reconnaissent leurs fils ou mieux, comme le disait l'avocat Olivier Metzner - qui est aussi le conseil de Liliane Bettencourt, mais cela n'a rien à voir -, que ces démiurges bancaires se décident à assumer "leur créature" financière.
Derrière ces devoirs accomplis par les uns et ces responsabilités estompées par les autres se cache sans doute une certaine idée de l'honneur dont les agences de notation annoncent ces jours-ci la décote. Allez belle soirée et puis aussi bonne chance.