Lautresite, le jour, les billets du mois de septembre 2010
   


 
 

:

En ce jour du mercredi 29 septembre 2010, On ne sait pas si "les économistes atterrés" participaient à la manifestation -qui vient de se terminer- contre l’austérité- qui a déjà commencé. Mais on sait que les "économistes atterrés", c’est ainsi qu’ils se nomment eux-mêmes, sont français et viennent de rédiger un manifeste virulent.
Ce manifeste virulent "contre la mise en œuvre de programmes de réformes et d'ajustement structurels qui risquent d'aggraver la crise européenne", c'est pas long, c'est pas gros, mais c'est un pavé.
Ils partirent à quatre, il n'y a pas un mois, et constituent désormais un groupe de plus de 600 signataires, tous ou presque des professionnels de la profession. C'est une sorte de première dans un milieu dont la parole publique est la plupart du temps sibylline, comme coupée du souci de la réception.
Qu'ils soient universitaires ou bancaires n'y change rien : il y a souvent trop de petits caractères sous les mots des économistes : on hésite à leur faire confiance - confiance, ce mot magique par quoi croissance et prospérité devaient revenir, nous a-t-on seriné depuis deux ans, depuis que les subprimes furent le 11 septembre des petits actionnaires dans un premier temps, des Etats dans un second, des entrepreneurs, des employés et des ouvriers dans un troisième, et de tout le monde actuellement. (...)