Lautresite, le jour, les billets du mois de septembre 2010
   


 
 

:


En ce jour du mardi 7 septembre 2010,
On est beaucoup plus rassuré, il faut l'avouer, Olivier depuis qu'on a appris qu'on avait inventé le fusil à tirer dans les coins. Oui, je dis bien : le fusil à tirer dans les coins. Le cornershot, c'est ainsi qu'il s'appelle en anglais, est muni d'une crosse articulée et d'une caméra elle aussi mobile.
On repère visuellement, on fait pivoter le canon, on tire. Où qu'elle se trouve, la cible n'a aucune chance. Il n'y a plus d'encoignures, plus de recoins, plus d'angles morts ou, à mieux dire, tous les angles sont morts, déjà condamnés, presque trépassés.
Pour que les rapports de force, dans une ville par exemple, se gèrent en toute tranquillité, il y a deux solutions. Soit, vous réalisez des places carrées, vous tracez des avenues larges, vous bâtissez une cité où toutes les rues se coupent à angles droits, vous construisez en hauteur et vous supprimez les jardins. Des générations d'architectes ont travaillé à cela, et il y a de fort beaux exemples, si vous visitez Bucarest ou bien Erevan. Soit, si votre ville est plus ancienne, qu'elle n'est pas plane et que les recoins y sont désespérément nombreux, vous inventez le fusil à tirer dans les coins. (...)