Lautresite, le jour, les billets du mois de septembre 2010
   


 
 

:

En ce jour du lundi 30 août 2010, C'est un jour de grilles, aujourd'hui Olivier. Car il ne vous aura certes pas échappé que notre chaîne a de nouvelles grilles -ouf, ce n'est pas le contraire - et c'est important les grilles d'une chaîne mais sûrement pas autant que celles sur lesquelles notre regard est aujourd'hui rivé : celles de Laeken, celles de la Place royale, ces grilles du Palais, ces grilles souveraines : l'avenir d'un pays y paraît enchaîné. Et un préformateur, en pleine crise de confiance, nous a dit ce midi que ce jour de grilles était aussi un jour gris.
Préformateur, Olivier. Mon correcteur d'orthographe et mon dictionnaire refusent obstinément de reconnaître ce terme de pré-formateur, que je l'écrive avec ou sans tiret. Et c'est une inquiétude, je vous l'assure, pour qui fait métier de vocabulaire d'employer des mots dont la définition est variable et l'orthographe indécise.
Alors, allons-y, tâchons d'y voir un peu clair. L'étymologie, nous aurait dit le jeu du dictionnaire, nous apportera sûrement quelque lumière, peut-être bien une grille de lecture. Formateur, Olivier, vient de format, un mot qui nous arrive tout droit du monde de l'imprimerie et qui a affaire avec le papier, avec la feuille, sa mesure et sa dimension... Quand on dit un petit format, un grand format, on parle là, d'abord, de papier et de feuille. (...)