Lautresite, le jour, les billets du mois de juin 2010
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

C'est ce qu'il a négocié à son arrivée chez Carrefour en 2009. De faire comme s'il était là depuis 1999. De sorte que dans un an, lorsqu'il aura soixante ans, le montant de sa pension « surcomplémentaire », c'est le terme exact, se voit augmentée d'autant d'années supplémentaires de présence dans l'entreprise. On appelle ça « une retraite chapeau ». Et de fait, chapeau.
On se dit, nous autres en aparté : ce serait donc si simple. Que la réalité, lorsqu'elle ne nous convient pas et que l'on ne parvient pas à la nier tout à fait, eh bien c'est assez bête : il suffit de la rendre virtuelle. On fera bien d'y penser lorsque, sortis ou non des affres communautaires, nous en serons à négocier nous aussi un plan d'austérité à l'allemande. Et que l'on nous dise, allez savoir, qu'il nous faudra travailler plus longtemps. Avec dix ans d'avance, je dis : ça peut se faire.
Et on ferait bien aussi d'adapter l'idée pour ce qui est des négociations sur les régions, leurs pouvoirs et leurs attributions. On dirait qu'on prendrait dix ans d'avance. On dirait qu'on serait déjà demain, ou après-demain. On verrait tout de plus loin. De plus haut. En moins réel. Alors, allez savoir, peut-être qu'effectivement, « l'impact de ce désastre sera modeste ». Allez belle journée et puis aussi bonne chance.