Lautresite, le jour, les billets du mois de mai 2010
   


 
 

:


En ce jour du mardi 11 mai 2010,
On apprenait hier, Pascal, qu'en marge des négociations financières sur le fonds de soutien européen - vous avez vu comment ils ont été suffisamment rassurés les marchés ? C'est miracle tout de même ce que peut produire un effet d'annonce sur de l'argent virtuel - on apprenait donc qu'on avait, à Neder-over-Heembeek qui est une partie désenclavée de la Ville de Bruxelles, capitale de l'Europe, déclenché le plan moutarde.
Le plan moutarde consiste à semer cette plante de la famille des brassicacées qui comprend aussi le navet, le chou, la roquette ou le cresson sur des terrains où s'installent des gens du voyage qui sont aussi de plusieurs sortes : les Manouches, les Roms, les Gitans ou les Yéniches. C'est un plan très simple qui suppose que la moutarde stoppera l'envahissement de nos friches insalubres par des gens qui selon l'échevin des espaces verts de Bruxelles, Bertin Mampaka, présentent des nuisances pour des riverains qui paient des contributions, je cite. Ah ça, quelle affaire, monsieur l'échevin : considérez que les Tsiganes belges, ils sont environ 20.000, paient des impôts comme tout le monde, mais que les touristes hollandais, en revanche, qui sont aussi un certain nombre et qui installent leur caravane sur les bords de la Lesse ou de la Semois, eux n'en paient pas. (...)