Lautresite, le jour, les billets du mois de avril 2010
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Réveillée aux aurores, la ministre de l'Enseignement obligatoire retirait à midi son projet « Robin des Bois », celui où les écoles présumées riches donneraient une part de leurs moyens aux vraiment pauvres. Hier, si j'avais été nomade, j'aurais aussi assisté à cette interruption de cours pour raisons syndicales prévue dans toutes les écoles pour expliquer aux professeurs les mesures de la ministre et je vous aurais raconté ça. Je vous aurais fait une chronique tintinnabulante et sonnaillante sur tous les types de sonneries que vous pouvez supporter en une journée.
Et puis voilà : à la Chambre, il ne s'est rien passé. Presque même pas un éclat de voix une fois la sonnette agitée. Un grand calme. Et un travail parlementaire qui reprend, visible et audible par tout le monde, à la télé et sur Internet. Des motions, des votes et des amendements. Quelque chose de résolument normal. Non hier, à la Chambre il ne s'est rien passé. Alors j'ai repensé à cette phrase de Blaise Pascal, Pascal, comme quoi « Tout le malheur des hommes vient d'une seule chose qui est de ne pas savoir demeurer en repos dans sa chambre ». Et je me suis dit que peut-être le grand calme de la Chambre était justement cela, le repos et la réflexion que la sagesse impose à l'homme s'il veut conjurer l'irruption du malheur.
Non, hier à la Chambre, il ne s'est rien passé. Nous sommes juste restés un pays démocratique et un Etat de droit. Allez belle journée et puis aussi bonne chance.