Lautresite, le jour, les billets du mois de avril 2010
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Dans cette campagne électorale qui s'annonce et qui s'annonce morose du côté francophone - car sur quoi vont débattre les partis concurrents qui sont tous d'accord sur les questions communautaires ?- on court le risque, par manque de cartouches, d'ouvrir le champ médiatique par exemple au parti de Mischaël Modrikamen, seule nouveauté électorale, et de faire tourner autour de lui et de son score supposé l'ensemble des questions. Il existe une autre issue : de se demander quelles sortes d'Européens sont les Belges francophones et à quels types de solidarités, au pluriel, ils sont prêts.
Car si on a bien compris, ce qui se détricote en Grèce atteint le Portugal, peut-être demain l'Espagne, l'Italie, l'Irlande, la Belgique aussi qui sait ? Ces perspectives sont désormais aussi improbables que celle de l'éruption d'un volcan islandais qui bloquerait cent mille liaisons aériennes en six jours et mettrait à pied 10 millions de personnes.
A ce propos, Pascal, tandis que le Eyjafjöll s'embrasait, 45 comédiens se sont relayés dans un théâtre de Reykjavik pour lire l'intégralité, en six jours, du rapport parlementaire sur les causes de la crise financière et de la faillite d'un pays que même Pizza Hut vient de quitter. Six jours, c'est-à-dire la durée de l'éruption. Des internautes islandais, devançant l'événement, avaient publié sur Internet cette questionnante épitaphe : « Avant de mourir, le système économique islandais avait demandé que ses cendres soient dispersées au-dessus de l'Europe ». J'ai vraiment besoin d'ajouter quelque chose ? Allez belle journée et puis aussi bonne chance.