Lautresite, le jour, les billets du mois de avril 2010
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

L’Europe est ennuyeuse et pusillanime qui préfère la sécurité des transports à la liberté des airs et qui oblige, par exemple, les compagnies à dédommager et les voyagistes à prendre en charge. Ne serait-ce pas alors à l’Europe à payer ?
Par exemple : 15.000 chez Jetair, 18.000 chez Thomas Cook, ce sont les Belges laissés en jachère quelque part et répertoriés dans les agences de voyage qui nous livrent là incidemment leurs parts de marché. Ces agences nous préviennent que la situation n’est déjà plus tenable. Quatre jours de dérèglements pourraient avoir raison de leurs finances. Un volcan explose, et ce qui en sort, c’est encore des chiffres.
Un distingué collègue résuma cela hier d’une forte et subtile sentence : « Les avions, ça vole quand ? » a-t-il demandé et tout était dit, dans cette collision comique, de ce qui nous occupe et qui nous préoccupe. Et à sa question, on répond : on prépare les moteurs, Pascal, et à ce que l’on annonce, les affaires du monde vont reprendre.
Mais peut-être après tout que ce nuage qui a passé impunément les frontières dissuadera les négociateurs de BHV d’en créer de nouvelles : on vient de s’apercevoir, n’est-ce pas, que cela ne sert à rien. Ce ne serait pas Voltaire et ce ne serait pas Lisbonne, mais au moins aurions-nous récupéré un peu de poésie. Et là-dessus, Pascal, le haiku du jour :
L’avion décolle
A la table on négocie
Les roues tournent.
Allez belle journée et puis aussi bonne chance.